Des idées originales à suivre

 

Je remercie Didier de m'avoir envoyé ses textes qui décrivent à la perfection ce que l'on peut faire avec de la patience et un boubou attentif

 

LE BAC A BESOINS

- tôle aluminium laquée blanche : longueur 0.90 m - largeur 0.60 m - hauteur 0.03

Le jour de son arrivée, je laisse le chiot se promener seul dans l'appartement en le surveillant du coin de l'œil. J'attends qu'il fasse ses besoins (généralement le petit pipi arrive vite), là je l'attrape avec un bras en lui disant "NON" et avec l'autre bras j'étale un journal au sol. Ensuite je vais déposer le journal souillé dans le bac aluminium que j'ai posé sur le balcon et je dépose le chiot dessus en lui disant "LA OUI " avec plein de caresses.

Précision : les pièces où le chiot peut aller ont un sol en PVC.

Je le laisse dans le bac 5 minutes et à chaque fois qu'il veut sortir je le ramène en le félicitant, une fois que je l'ai laissé sortir, je lave le bac et change le journal ( à chaque fois).

Pour mon premier bernois cela a duré 8 jours, ce doit être du au fait qu'il a été nourri au biberon pendant les 2 premiers mois de sa vie. En effet, il a été rejeté par sa mère, il était le 13ème chiot de la portée. Il n'a jamais pu être mis longtemps avec ses frères et sœurs car ils l'attaquaient violemment et systématiquement. Pour couronner le tout, il a passé les 2 premiers mois à dormir dans le lit avec les éleveurs. Je vous laisse imaginer la première nuit chez moi puisqu'il avait décidé que son pire ennemi était son coussin et le lit son meilleur ami.

 

Pour mon 2ème bernois cela a pris 24 heures pour comprendre l'utilité du bac.

 

Quant à la petite dernière, la question ne s'est pas posée puisque cela a été immédiat. Je pense que cela est le fait de l'élevage. En effet, ses frères et sœurs dormaient dans un endroit où le sol était en carrelage recouvert de journaux et changé fréquemment. La première sortie pour les besoins est à 5h du matin et la dernière à 22h..

 

Dans l'ensemble l'utilisation du bac n'a pas duré plus de 15 jours pour tous les toutous.

 

 

 

 

 

 

 

L INTERDICTION DE PENETRER DANS LA CUISINE

La cuisine a un sol jaune et le couloir un sol gris.

J'ai commencé par poser un morceau de gruyère sur le sol de la cuisine à environ 20 cm de la limite du sol du couloir.

A chaque fois que le chiot voulait le prendre je disais NON.

Au bout de 5 minutes je lui donnais en le félicitant

Je faisais cet exercice plusieurs fois par jour. L'opération a duré une quinzaine de jour tout en rapprochant petit à petit les morceaux de gruyère du bord du sol gris.

 

Et gare aux morceaux de fromage qui avaient le malheur d'empiéter sur le sol gris ...  le boubou était plus rapide que moi. Là je ne disais rien puisque l'erreur venait de moi mais pas de félicitations.

Il y a eu de merveilleux moments de rigolade quand on voit toutes les astuces que le chiot est capable d'inventer pour aller chercher le morceau de gruyère sur le sol jaune. Avec de la patience et beaucoup de félicitations, je peux au bout d'un mois laisser une plaquette de 250 gr de gruyère dans une assiette toute la nuit sans qu'elle ait disparue le lendemain. De toute façon 250 gr de gruyère valent moins cher qu'un rôti qui a disparu le dimanche matin.

 

 

 

 

 

La fille de Didier a fait les mêmes exercices avec ses Tervuerens obtenant le même succès et il souhaiterait que d'autres propriétaires appliquent ses idées et partagent avec lui les différents résultats obtenus. Vous pouvez m'envoyer vos remarques que je lui transmettrais avec plaisir.