L'hyper attachement

 

La période de détachement est capitale pour l'équilibre du futur adulte. Vers 6 mois, la mère va refuser de temps en temps que ses petits dorment à ses côtés, les exclure de ses activités puis va leur autoriser quelques roupillons ou quelques jeux ; elle leur apprend ainsi à devenir indépendants mais attentifs tout en gardant une relation basée sur le respect de l’ordre donné. Vous devez absolument adopter la même attitude en faisant comprendre à votre chiot que certaines choses ne sont plus permises au gré de ses fantaisies.

Par principe, apprenez-lui, dès 6 mois, à passer les portes après vous ; ce détail ne demande rien comme éducation mais représente beaucoup en hiérarchisation.

 

Le chien en général déteste la solitude mais le Bernois en particulier a pris l’option « pot de colle » très au sérieux. Votre chiot vous suivant aux toilettes ou gémissant quand vous quittez une pièce peut être attendrissant mais va très vite devenir problématique et source d’angoisses pour tout le monde.


Si vous ne voulez pas que vos voisins usent leurs stylos à faire des pétitions, il faudra apprendre à votre chiot à vous attendre patiemment. La seule solution est de banaliser le départ.

Sans raison, on peut laisser le chiot dans une pièce, s'en aller en fermant la porte et le laisser seul quelques minutes puis on rentre tout simplement sans le regarder et on continue ses activités. Il va s'habituer à vous voir partir et revenir de façon tout à fait naturelle.


Il suffira d'augmenter le temps d'absence mais toujours garder cette attitude neutre.


Surtout pas de grandes effusions, de bisous et de parlotes qui vont conditionner Gélatine et surtout lui transmettre votre inquiétude.

Beaucoup de maîtres profitent de leur retour à la maison pour entamer une partie de jeu endiablée ce qui n’est pas conseillé car vous allez vite vous retrouver avec un chien tout fou qui vous mettra par terre avant que vous ayez eu le temps d'enlever vos chaussures.

Mieux vaut rentrer sereinement et tranquillement, dire bonjour à tous les membres de la famille et s’occuper de lui en dernier.

Votre poilu préféré va apprendre beaucoup de choses avec ce rituel :

- il passe après tout le monde mais ce n'est pas une punition puisque c'est normal,

- vous lui dites bonjour à lui aussi donc il n'est pas oublié et fait bien partie de la famille,

- le mot "attend" est à retenir car souvent synonyme de joie : attend pour sortir, pour jouer, pour

manger, ...


- il va rester attentif mais calme car il sait qu'il va pouvoir se défouler dans peu de temps.

Noria et sa petite puce


Quelque soit votre mode de vie, vous devez inculquer à votre pot de colle que cohabitation ne rime pas avec fusion. Les moments de jeux et de caresses doivent avoir un début et une fin.

 

Lorsque vous rentrez du travail, ne sortez pas tout de suite Jymcana en pensant qu’il a besoin de se défouler. Il y a de grandes chances pour qu’il ne pense même pas à faire ses besoins ni à jouer mais plutôt à gratter à la porte pour rentrer. En fait, il vous a attendu pendant des heures et ce qui lui manque le plus sont vos câlins. Il est plus judicieux de sortir avec lui dans le jardin pour les besoins pressants, de rentrer faire une grosse partie de papouilles réconfortantes et ensuite seulement, vous le laissez gambader dans le jardin tout seul.


Mon amie Françoise a écrit un article très détaillé sur l'hyper attachement, je vous conseille vivement d'aller le lire.