La marche en laisse



Nous pouvons mettre le colllier et la laisse dès 2 mois.

J'utilise dès le plus jeune âge un collier semi étrangleur de 30 à 40 cm de longueur. Ce type de collier est le

plus sécurisant : une simple tension resserre immédiatement le collier et le chiot est dans l'incapacité de sortir

sa tête. Avec un collier fixe, on a toujours peur de serrer le cou des bébés et ceux-ci ont vite fait de se dégager,

ce qui est très dangereux lorsqu'on est à l’extérieur.


Nous pouvons mettre le collier et la laisse à partir de 2 mois. J'utilise dès le plus jeune âge un collier semi étrangleur de

30 à 40 cm de longueur. Ce type de collier est le plus sécurisant : une simple tension resserre immédiatement le collier

et le chiot est dans l'incapacité de sortir sa tête. Avec un collier fixe, on a toujours peur de serrer le cou des bébés et

ceux-ci ont vite fait de se dégager, ce qui est très dangereux lorsqu'on est à l’extérieur.


Dès que la laisse n'est plus tendue, le collier semi étrangleur reprend sa position initiale sans serrer.


Pour une bonne utilisation, il suffit de glisser la chaîne dans un des maillons des extrémités pour obtenir un

nœud coulant puis on place cette chaîne de sorte qu’elle forme un "P" lorsqu'on la passe de face autour du

cou de Gribouille.

Faites l'essai sur votre poignet pour voir comment cela fonctionne et vous verrez qu’il ne reste jamais en

position de serrage d’où un grand confort pour le chien et une plus grande maîtrise pour vous.

collier semi étrangleur

En restant accroupi près du chiot et en jouant, la première séance ne dure que 5 secondes. Le lendemain, on recommence 2 ou 3 fois dans la journée, toujours en douceur et dans le jeu. Puis, on se met debout : très souvent vous avez 4 pattes scotchées au sol et un concert de jappements... la solution... eh oui le gruyère ! Une petite friandise et votre chiot fait 2 pas pour venir la chercher, un gros câlin, on enlève la laisse et on joue. Vous recommencez le lendemain mais en demandant 3 ou 4 pas et en disant «au pied». Et voilà, votre bébé a compris que la laisse n'était pas un engin de torture mais un moyen d'être près de vous et d'avoir des friandises. Au fur et à mesure des progrès, le gruyère ne sera donné qu'occasionnellement, en fin de séance par exemple.

La marche en laisse doit être presque parfaite au moment de la puberté vers 8 à 10 mois. Dites-vous bien que votre compagnon à quatre pattes ne doit pas vous transformer en hors-bord. Quel triste spectacle que ces maîtres courant derrière leur chien : "Ah la la, ma brave dame, on m'avait dit que le Bernois était têtu, c'est vrai ; regardez, il ne veut pas m'obéir, d'ailleurs il n'écoute jamais ce que je lui dis". Faux, faux et archi faux : un Bernois n'est pas plus têtu qu'un autre ; un Bernois ne demande qu'à obéir car il veut toujours nous faire plaisir ; un Bernois écoute toujours ce qu'on lui dit car il a besoin de la complicité de son maître. D’autant plus que cette attitude peut se révéler très dangereuse en occasionnant des chutes, des luxations d’épaules ou de chevilles.


Tous mes chiens pouvaient être promenés par mes enfants quelque soit leur âge. Lorsque Michaël ne pesait que 31 kilos (mon Dieu que c’est loin !), il tenait fièrement en laisse son beau Filou de presque 50 kilos. D'accord, cela a été plus ou moins facile notamment avec Gros Père qui avait une énorme puissance et nous faisait des crises de surdité aiguë quand ça l'arrangeait ; mais à force de patience, de complicité, de petits exercices journaliers (je faisais 2 fois par jour l'aller-retour de notre rue), nous y sommes arrivés. Et quel plaisir de se promener en ville avec 3 superbes Bernois tenus d'une seule main.

De toute façon, la laisse n'est qu'un leurre car nos chiens ont la force nécessaire pour tracter des charrettes ; alors que représentent nos quelques kilos pour leurs puissantes épaules ? S'ils marchent en laisse sans tirer, c'est bien pour nous faire plaisir. On a donc la solution au problème : si Boubou tire sur sa laisse, c'est qu'il n'a aucune envie d'obéir. Ne mettez pas ce défaut sur le compte des odeurs attirantes, des copains qui passent, ... remettez-vous en cause et renforcez votre autorité.

Si, au cours d’une période de grève générale ou de contestations syndicales, votre Béluga tire sur sa laisse plus que de coutume, faites machine arrière en évitant les conflits des longues promenades. Recommencez les petites sorties distrayantes, très courtes, avec une friandise dans votre poche et son jouet favori dans la main. Mettez-le en laisse, en lui demandant de s’asseoir, avec une récompense. Faites quelques mètres en étant ferme sur votre décision de le tenir à vos pieds, avec la laisse détendue ; il faut que ce soit un moment ludique mais si vous partez perdant, il le sentira tout de suite ! Dès que votre poilu comprend ce que vous attendez de lui et se met bien près de vous sans tirer sur sa laisse, vous le récompensez par une friandise et des caresses et vous le lâchez.  Laissez-le se défouler, jouez avec lui puis rattachez-le et recommencez l’apprentissage. Normalement ce renforcement positif devrait bien fonctionner…

 

Petite astuce pour vos enfants :

pour débuter les promenades, accrochez deux laisses au collier : un courte et une longue. Votre enfant se mettra à côté de Haribo en le tenant avec la laisse courte et fera comme s’il était seul à donner les ordres pendant que vous contrôlerez les éventuels démarrages intempestifs avec la laisse longue.


 

L’ordre « au pied » étant appris, vous pouvez l’utiliser maintenant pour faire revenir Fanfreluche vers vous lors des balades ou dans la maison ; ce mot doit signifier qu’il doit se trouver près de vous.

Ce qui va permettre, quand la marche en laisse sera impeccable, de passer à la marche sans laisse.

 

Mettez la laisse sur le dos de Bibou. Avec l'ordre "au pied" vous pouvez le ramener dès qu'il s'écarte de votre jambe et au besoin, vous reprenez la laisse toujours disponible. Petit à petit, il va marcher à vos pieds sans être tenu. Par mesure de sécurité, remettez la laisse dans les endroits très fréquentés même si vous avez confiance en votre compagnon, rien ne vous met à l’abri d’une moto qui pétarade ou d’un chien qui vagabonde.

N'ayez pas peur que votre chiot croise ses congénères sous prétexte qu'il est petit. En tirant sur la laisse dès qu'un poilu vient à votre rencontre, vous ne faites que transmettre votre peur et votre chien deviendra agressif car il croira être en devoir de vous défendre.

Mieux vaut demander l’autorisation de l’autre propriétaire pour s’assurer que son chien n’est pas agressif et laisser les deux poilus se renifler… quelques paroles aimables et vous continuez votre chemin. C’est tout simple, naturel et avec l’habitude, Frimousse reconnaissant de loin un de ses congénères ne sera plus tenté de tirer comme un bœuf.

Par ailleurs, prenez l'habitude de vous promener avec une laisse non tendue. Si votre BB est habitué à sentir une traction autour du cou, il voudra reproduire cette sensation en pensant que c'est la bonne et tirera toujours.

Et n’oubliez pas que l’apprentissage de la marche en laisse se pratique dans la rue mais également dans votre jardin et pourquoi pas dans la maison. Il faut que le collier et la laisse deviennent des instruments d’usage courant et ne soient pas associés à une contrainte.