Punitions et récompenses
 
 
Une punition n'est efficace que si le chien est pris sur le fait.

Si l'on découvre la bêtise plus tard, par exemple en rentrant du travail, il faut ignorer la faute et faire l'indifférent.

Si vous rentrez en punissant votre BB, il ne fera pas le lien entre les dégâts et la punition mais entre votre retour et la punition. Et c'est comme cela que l'on voit des chiens tout penauds et planqués derrière les meubles lorsqu'on rentre à la maison : "tu vois, il sait bien qu'il a encore fait des bêtises !". Malheureusement, ce n'est pas du tout le vrai comportement, voici le vrai scénario : votre chiot a fait des bêtises lors de vos absences, vous l'avez grondez en rentrant donc BB à fait l'association " mon maître rentre, j'ai une fessée". Dès qu'il va sentir l'heure de votre arrivée, il va stresser et deviendra anxieux donc .... détruira quelque chose pour se changer les idées. Et voilà comment un cercle vicieux s'installe.

C'est un peu la même chose lorsque votre chien fait des dégâts dès votre sortie. Dans ce cas, c'est parce que vous avez forcé sur les adieux et que BB sent votre angoisse de le laisser seul et angoisse à son tour .... donc détruit pour extérioriser sa peur.

Je hurle d'indignation lorsqu'on me dit : "mon chien détruit dans la maison pour m'embêter et se venger parce que je le laisse seul". A preuve du contraire, la rancune et la vengeance sont malheureusement des sentiments humains que le chien ne connaît pas !!

Quand votre chiot ou votre chien se conforme à ce que l'on souhaite, les caresses accompagnées de compliments et de sont la meilleure récompense. 

Bikini du Clos de Lou Barrès






En résumé :
la récompense vient à la fin de l'acte souhaité alors
que la punition doit intervenir au début de l'acte indésirable.

N'oubliez pas que votre Bernois est un grand sensible, la meilleure des punitions est encore le renvoi et l'indifférence. S'il vient de faire un bêtise, vous le grondez en bon dominant que vous êtes et vous le renvoyez dans ses pénates. Et vous n'allez pas vous faire pardonner en allant le caresser au bout de 5 minutes, c'est lui qui doit revenir pour solliciter l'apaisement du chef. La formulation peut vous sembler bizarre mais c'est comme ça que réfléchit votre poilu !

En cas de rébellion ou de crise d'adolescence un peu marquée, on peut faire comme les mères : prendre le chiot par le cou et le secouer sèchement en criant fort ou le retourner sur le dos pour le mettre en position de soumission et rester ainsi jusqu'au retour au calme.


Si vous avez plusieurs chiens, il ne faut jamais gronder le dominant si un dominé est venu lui chercher des noises. Par exemple, si un chiot mord un chien plus âgé, celui-ci le remettra à sa place et c'est le petit qui doit être puni afin de lui montrer que l'on ne transgresse pas les "lois" ainsi. C'est assez difficile à appliquer car nous sommes toujours du côté du plus faible mais il faut se faire violence et renvoyer le subalterne dans ses pénates car c’est la loi naturelle de la meute.