Le respect du jardin


Le premier conseil à donner est de ne jamais jardiner devant son chien. En effet, celui-ci, par esprit d'imitation, refera la même chose en votre absence. De plus, la terre fraîchement retournée peut lui donner l'idée qu'une proie vient de passer par là.

Si vous avez un terrassier, mettez ses crottes dans les trous qu'il vient de faire puis recouvrez-les d’une mince couche de terre. En les reniflant, il obtiendra des informations sur le rôdeur qui est passé par là mais ne saura pas que c’est lui et donc ira creuser plus loin. A force, on arrive à faire le tour du propriétaire.


Vérifiez bien que vous n’avez pas de plantes nocives, si c’est le cas il faudra malheureusement les enlever car vous ne pourrez jamais savoir ce que flaire ou mange votre chien en votre absence.


Si vous avez un potager, il est absolument interdit d’utiliser des anti limaces sans être absolument certain qu’Haricot n’y a pas accès.


Pour faciliter l’apprentissage et si les zones interdites s’y prêtent, vous pouvez les délimiter avec des piquets et des cordes. Aussi légère soit-elle cette barrière visuelle va permettre d’en interdire le franchissement. Dès que Giroflée aura compris où commence le territoire des tomates ou autres tulipes, il suffira d’enlever les cordes.


N’utilisez pas de ruban de couleur comme ceux que l’on voit dans les expositions pour délimiter les rings, ils sont également présents lors des tests de caractère et ne doivent en aucune manière être associés avec un interdit sinon vous pouvez dire adieu aux expos et à la cotation !










Cooper chargé de surveiller les tulipes - prop Emmanuel Busson

Cooper