Déroulement d'une exposition


Les heures d’ouverture sont différentes suivant les manifestations, quelques organisateurs innovent en permettant l’entrée ½ heure avant le jugement et la sortie à 15h 30 pour tous les concurrents n’ayant pas d’ « Excellent » mais en règle générale, une exposition commence à 9 heures pour se terminer à 17 heures.

Pensez à vérifier sur votre feuille d’engagement l’heure de début des jugements afin d’arriver en avance sinon ils commenceront sans vous.

Quelle que soit l’exposition, l’arrivée est toujours un mauvais moment à passer. Tout le monde se presse, s’énerve, ce qui ne sert à rien car on rentrera tous de toute façon ! Ne vous agglutinez pas et laissez respirer votre futur champion en lui laissant suffisamment de place, faites attention aux chiens vifs rendus nerveux par l’excitation de leurs maîtres.

Vous avez la glacière d’une main, le chien de l’autre, les chaises pliantes autour du cou, le sac à dos sur l’épaule (vous vous rappelez soudainement que les papiers sont tout au fond), il vous faut une autre main pour présenter le certificat de vaccination et éventuellement les dents pour tenir le carton d’engagement ! Bien sûr j’exagère (quoique…)

Présentez votre reçu d’engagement et le carnet de santé au contrôle, ensuite allez au secrétariat (souvent une grande table près de l’entrée) et demandez votre catalogue. A la fin de ce catalogue où tous les chiens de l’exposition sont répertoriés se trouvent le numéro du ring où vous devez vous présenter ainsi votre nom suivi de votre numéro de passage : et maintenant la recherche commence…

Les groupes sont respectés dans la disposition des cages et des rings donc si vous voyez passer un caniche, ne le suivez pas, emboîtez plutôt le pas à un terre-neuve ! N’hésitez pas à demander, vous gagnerez du temps.

Arrivé à votre emplacement, mettez votre boubou dans la cage si vous en avez une et jetez-vous sur le premier café venu : Bienvenue au club des fêlés !

 

 

Une fois vos esprits retrouvés, installez-vous confortablement, détendez-vous sinon vous ferez passer votre stress à votre compagnon. Allez chercher votre carton de passage auprès du secrétaire du juge, trouvez les toilettes pour remplir la gamelle d’eau puis sortez pour une petite promenade décontractante.

En attendant les jugements, laissez votre chien dans la cage : il y est plus en sécurité. Dans les allées circulent des chiens et des maîtres pas toujours commodes, sans compter la famille nombreuse avec poussettes, gâteaux et enfants turbulents trop heureux de tirer des oreilles sans se faire remarquer. Si vous n’avez pas de cage, essayez de rester à l’écart en attendant votre passage : si Dourakine ne peut se reposer, il ne ressemblera plus à rien devant le juge.

Renseignez-vous auprès des autres exposants sur l’heure approximative de passage. Ne vous affolez pas, en France, elles sont rarement respectées.

 

Le jugement

le bon côté des expos

 

Je parlerai principalement de la classe ouverte puisqu’elle représente la majorité des engagements et le plus grand enjeu.

Tous les exposants inscrits dans la classe entrent dans le ring et se placent dans l’ordre de leur numéro d’engagement en ligne ou en cercle (suivant le nombre) face au juge. Celui-ci fait faire un tour de piste aux concurrents, au pas ou au trot lent pour qu’ils se dégourdissent, il se fait ainsi une première idée de la qualité du lot.

 

Puis chaque chien est appelé devant la table du juge pour y être examiné. Falme doit tenir une statique impeccable c’est-à-dire se tenir sur ses 4 pattes sans bouger et accepter que le juge le palpe (vérification du placement des dents et présence des 2 testicules pour les mâles). Puis un aller-retour est demandé pour visualiser le déplacement avant et arrière.

Tout est observé de la forme de la tête au placement de la queue en passant par le dos, les aplombs, …

Tous les concurrents doivent faire un tour de ring, en tenant son chien de la main gauche pour ne pas gêner la vision du juge afin qu’il distingue bien le déplacement latéral et la prise de terrain.

Une première sélection est faite et seuls les chiens « Excellent » restent sur le ring. Certains juges accordant une grande importance à la résistance et aux allures nous refont courir (souvent les maîtres soufflent plus que les chiens : mais eux ne fument pas !).

Un conseil très important à suivre : il faut absolument utiliser toute la place qui vous est accordée, c’est-à-dire que l’on doit bien courir le long des barrières, le rond que vous décrirez sera plus grand et votre trotteur sera plus à l’aise dans sa foulée. Si vous sentez qu’il n’est pas à son allure et donc ne donne pas le meilleur de lui-même parce que le chien devant vous court moins vite, n’hésitez pas à le dépasser sans le gêner bien sûr.

Le juge classe alors les chiens restants dans l’ordre de ses préférences. Un juge peut estimer que le premier chien ne mérite pas un certificat donc il peut donner un Excellent sans attribuer de CACS

Ensuite, il fait entrer les gagnants des autres classes pour l’attribution du CACIB. La première place peut ainsi revenir au premier champion ou au premier de la classe ouverte si le juge estime qu’il est plus beau.

Ensuite le meilleur mâle et la meilleure femelle sont confrontés pour désigner le meilleur de race (BOB : Best of Bred).

Chaque juge a sa façon de faire mais les grandes lignes sont respectées. Dans les classes jeunes, le principe est le même mais on court moins et dans les classes puppy et débutant, il n’est souvent demandé qu’un placement en statique et un aller-retour.

 

 

expo Amiens mai 2010

Retrouvez la rubrique complète dans mon livre

"LE BERNOIS SELON SAINT ROC Edition 2010 "


Le retour à la maison

Les puces seront votre première préoccupation : si vous avez un spray insecticide, mettez-en sur le chien dans le coffre de la voiture. Puis régulièrement la semaine suivant l'expo.

Malgré votre fatigue, enlevez tous vos vêtements et faites une lessive. Prenez une douche. Laissez votre "champion" se dégourdir les pattes dans le jardin, ne lui donnez à manger qu'une heure après le retour. Le lendemain, lavez votre maison à l'eau de Javel.

Ces précautions peuvent vous paraître draconiennes mais lorsque l'on côtoie 2000 chiens, on peut facilement ramener une maladie à la maison d'autant plus que les contrôles vétérinaires n'existent plus ( ou sont devenus très rares) à l'entrée des expos.

Et vous mangerez tout les restes le soir en vous souvenant d'une magnifique journée amicale ...

    retour expositions