Le chien diabétique



 
Petit lexique du chien diabétique :

 

  • glycémie : taux de glucose dans le sang
  • hyperglycémie : taux excessif de glucose dans le sang
  • glycosurie : présence de sucre dans les urines
  • polyphagie : appétit excessif
  • polyurie : sécrétion excessive d'urine
  • polydipsie : soif exagérée
  • acido-cétose : présence de déchets toxiques dans le sang

 


Cette maladie a plusieurs formes différentes mais la plus commune est le diabète sucré qui est une perturbation du métabolisme du glucose.

Chez un animal normal, l'insuline, hormone sécrétée par le pancréas, est libérée dans le sang après chaque repas ; sa mission est de stocker les sucres apportés par la ration alimentaire ce qui a pour effet d'abaisser la glycémie. En dehors des repas, ces réserves ainsi constituées sont remises en circulation dans l'organisme et la glycémie remonte.

Chez le chien diabétique, le pancréas ne fabrique pas d'insuline ou en quantité insuffisante ce qui va entraîner une hyper glycémie, le sucre restant en excès dans le sang ( partir de 1.50 g/l ) c'est le diabète insulino-dépendant dit aussi diabète maigre ou juvénile.

mais la suralimentation peut faire apparaître la maladie ; c'est le diabète gras.

Il peut d'ailleurs se produire un épuisement progressif des capacités sécrétrices du pancréas, le diabète devenant insulino dépendant de manière secondaire.

Unam cherche le réconfort auprès de mon fils Le diabète insipide

Moins connue et moins répandue, cette maladie n'a pas du tout la même origine que le
diabète sucré même si l'augmentation de la soif et de l'émission d'urine sont communes.

Le vétérinaire pratiquera un test de restriction hydrique pendant 24 heures. chez le chien
normal ou atteint de diabète insipide psychogène, on constate une nette concentration des
urines. si l'animal ne concentre pas ses urines c un diabète insipide hypophysaire ou
néphrogénique

Dans l'épreuve d'injection d'ADH, la concentration des urines est nettes chez chez les
diabétiques psychogène ou hypophysaire 
  • Diabète insipide hypophysaire d'origine lésionnelle

L'hypophyse ne produit pas ou trop peu d'hormone antidiurétique (ADH) ; le chien a
toujours soif et boit très fréquemment parfois jusqu'à se gonfler l'estomac d'eau et en vomir.

A terme comme son organisme ne peut retenir certains ions tels le potassium, il se produit
un déséquilibre sanguin pouvant affecter le muscle cardiaque.

Le traitement très efficace, consiste à administrer chaque jour cette hormone ADH. 

  • diabète insipide d'origine fonctionnelle
Diabète insipide psychogène ; il faut modifier les habitudes du chien et réduire progressivement
la quantité d'eau disponible
  • Diabète insipide néphrogénique.
Dans ce cas heureusement très rare, c'est le rein qui est insensible à l'hormone ADH produite normalement par ailleurs . Aucun traitement n'est efficace.

Les symptômes

Un chien diabétique urine beaucoup ; les sucres circulant dans le sang mais non stockés dans les tissus passent dans les urines entraînant une grande quantité de liquide.

Pour compenser il boit exagérément.

Il a tendance également à manger plus afin que l 'organisme comble la perte énergétique due à la fuite du glucose. Il reste pourtant maigre.

Dans l'autre type de diabète sucré, l'obésité au contraire est un signe avertisseur.

Une prise de sang à jeun détermine l'hyperglycémie (glycémie à jeun de 1.3 à 1.8 g/litre).

On peut aussi vérifier si les urines contiennent du sucre.

Un repas trop calorique en perspective

Les complications

  • cataractes par dépôt de sucre sur le cristallin
  • infection de la peau
  • cicatrisation difficile
  • infection urinaire
  • lésions hépatiques, rénales et vasculaires

Le diabète peut être mortel lorsque le chien ne peut plus puiser son énergie que dans les protéines et les matières grasses, les déchets toxiques tel l'acétone s'accumule dans l'organisme entraînant une crise d'acidose sanguine pouvant évoluer vers un coma.

le vétérinaire doit alors mettre le chien sous perfusion et lui faire plusieurs injections d'insuline.

facteurs prédisposants

Les femelles sont plus exposées que les mâles. en raison sûrement d'une plus grande variation de leurs taux hormonaux au cours du cycle sexuel.

Elles peuvent ne faire d'ailleurs des poussées de diabète qu'au moment des chaleurs. La stérilisation semble être la meilleure solution.

La prise de progestatifs, d'oestrogènes, ou de corticoïdes peuvent aussi jouer un rôle.

Mais l'âge associé au poids est le facteur le plus critique ; un sujet obèse , sédentaire et vieillissant court des risques majeurs.

le traitement

Si l'obésité est la cause du diabète, il parait judicieux de mettre en place un régime adéquat : plus de glucides lents, des protéines de grandes qualité, et on réduit la ration à 80% de l'apport correspondant au poids normal.

Lorsque le diabète est insulino-dépendant, il faut mettre en place une insulinothéraphie. Le chien est hospitalisé pendant 1 jour ou deux afin que le vétérinaire évalue la dose quotidienne à donner puis le propriétaire prendra le relais en faisant lui même les injections ( attention à l'heure des repas ).

On donne une ration plus calorique a un chien diabétique maigre.

Interdiction absolue de la moindre friandise sucrée. Le sport est permis dans des limites raisonnables.

Les bandelettes urinaires permettent de contrôler assez bien l'état de son chien on peut également utiliser un glucométeur conçu pour l'homme.

Les visites chez le vétérinaires doivent être fréquentes afin d'ajuster le dosage de l'insuline en fonction de l'évolution de la maladie.

Le propriétaire au prix d'une grande rigueur pourra voir alors son chien mener une vie tout à fait normale.

repas et insuline

les injections et la distribution des repas doivent obéir à un rituel précis et toujours identique afin que l'hormone qui connaît son pic d'activité 10 ou 12 heures après la piqûre puisse exercer au bon moment sa fonction hypoglycémiante. Le tiers de la ration journalière sera distribuée 1/2 heure après l'injection et le reste 8 à 10 heures plus tard.

Lorsqu'on pratique deux piqûres quotidienne, on donne la moitié de la ration 1/2 heure après chaque injection. 


un lien à visiter :http://diabete.vet-alfort.fr/