Les vaccins

 

La première primo-vaccination ne se fait pas avant les 7 semaines d'âge du chiot, avant il est encore sous influence des anticorps maternels ( si la mère est bien vaccinée) et les vaccins n'auraient pas d'effet. Voir à ce sujet la page sur le colostrum

Le minimum syndical veut que le chiot parte de l'élevage avec sa première primo-vaccination CHP.

C : maladie de Carré - H : hépatite de Rubarth - P : parvovirose.

Vous devez faire le rappel de cette vaccination entre 3 et 6 semaines après, à laquelle il sera rajouté la primo vaccination de la leptospirose ( L ).

3 à 6 semaines plus tard ( en tous cas après les 3 mois du chiot), vous faites le rappel de la Leptospirose plus la rage ( R ). La campagne antirabique effectuée contre les renards a porté ses fruits mais il ne faut pas oublier que cette maladie va revenir bientôt par l'intermédiaire des chauve-souris donc autant continuer la vaccination ( enfin ce n'est que mon avis ).

Ensuite tous les ans, dans la même seringue, votre vétérinaire fera le rappel complet : C.H.P.L.R.

En plus de ce schéma classique, je rajoute le vaccin contre la toux de chenil (TC Pi ou Pneumodog) qui protègent contre les bactéries Bordetella et Parainfluenza. Mieux vaut vacciner que soigner et même si la toux n'est pas dangereuse en soi, elle peut se transformer très vite en broncho-pneumonie.

 

Une question revient très souvent : faut il sortir son chiot tant que les vaccins ne sont pas efficaces ?

Ma réponse est sans équivoque : OUI.

Prenez l'exemple de la Leptospirose transmise par l'urine des souris et des rats : êtes vous sûr de ne jamais marcher dans une flaque d'eau contaminée ?

Prenez l'exemple des gastro-entérites : êtes vous sûr de ne pas avoir croisé un chien malade. En sachant que par temps de brouillard, les virus sont dans un vrai bouillon de culture et heureux comme des rois.

Passez vous les chaussures ou les pneus de la voiture à l'eau de javel, lavez vous les mains à chaque retour, .... ?

Donc, dans l'absolu, à moins de mettre votre chiot dans une bulle, il n'est à l'abri de rien du tout !!

Par contre, ce qui est certain, c'est que sans contact avec le monde extérieur, il deviendra craintif.

Il suffit juste de faire attention à son parcours de promenade. Ne fréquentez pas les lieux remplis de crottes, les chiens inconnus qui ne sont peut être pas vaccinés, donnez lui tout de suite l'habitude de ne pas s'arrêter à chaque arbre pour renifler les odeurs.

Les vaccins ne peuvent pas être faits à n'importe quel âge.

Le chaton ou le chiot bénéficie d'abord des anticorps provenant du colostrum - la période critique se situant entre 5 et 12 semaines suivant : l'immunité maternelle, la prise colostrale et le phénomène de dilution ( ce phénomène est lié au poids et explique pourquoi les chatons ou les chiots les plus lourds meurent en premier car leur taux d'anticorps est plus dilué que chez un bébé de petits poids).

Les différents types de vaccins

Pas de risques contaminants, utilisables chez les femelles gestantes

Peu immunogènes, ils sont adjuvés ( on ajoute un adjuvant qui crée une inflammation pour mobiliser les globules blancs) - doivent être faits en l'absence totale d'anticorps maternels

Miment l'infection, produisent une immunité locale - utilisables en présence d'anticorps maternels même à un taux élevé

Risques de contamination si on pique à côté ( le chat se lèche et se contamine) - contre indiqué chez les femelles gestantes - création de porteurs sains

coûteux