l'hypothyroïdie

 

L'hypothyroïdie est le trouble endocrinien le plus fréquent chez le chien.

Suite à une anomalie du système immunitaire, des infections cutanées, une insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique, un diabète sucré, la glande thyroïde s'atrophie entrainant des symptômes divers qu'il est bon de connaitre afin de pouvoir rapidement diagnostiquer cette pathologie.

Ces signes sont tous évocateurs d'une hypothyroïdie mais comme ils apparaisent progressivement notammment chez un chien agé, on n'est pas forcément bien attentif à l'évolution.

Le bilan cardiaque montre un ralentissement du rythme et une baisse de la pression artérielle. Le bilan sanguin met en évidence une baisse des globules rouges (anémie) et un taux de cholestérol élevé.

Un dosage de la T4 ( thyroxine) est alors demandé : chez un chien hypothyroïdien le taux de T4 est inférieur à 15 nanomoles par litre de sang.

Un dosage de la TSH, l'hormone synthétisée par l'hypophyse pour stimuler la thyroïde, peut permettre un diagnostic de certitude : lors d'hypothyroïdie, la thyroïde ne répond pas bien à l'action de la TSH et l'hypophyse doit donc en sécréter plus : le taux de TSH s'élève.

En fonction de l'heure de la journée, le taux de T4 peut varier de 7 à 34% ; le pic se situant entre 10h et 14 heures.

Toutefois il faut faire attention aux valeurs de références car celles ci montrent, d'après les dernières recherches vétérinaires, qu'elles différent d'une race à l'autre et par exemple des taux de T4 faibles chez les lévriers ne sont pas synonymes d'hypothyroïdie ce qui serait également valable pour certaines grandes races ...

Le diagnostic de certitude est cependant difficile à obtenir car les résultats d'analyses sont souvent " à la limite". Le point le plus délicat consiste à distinguer les cas où les signes d'hypothyroïdie sont liés à une affection de la thyroïde elle-même , de ceux où la sécrétion d'hormones throïdiennes est perturbée par une autre affection.

Le traitement de l'hypothyroïdie repose sur l'utilisation d'une hormone thyroïdienne synthétique de remplacement. Il s'agit dans la plupart des cas d'un traitement à vie.

Après avoir démarré le traitement, la plupart des chiens commencent à être plus actifs dans les 2 à 7 jours. Les améliorations de l'état de la peau et du pelage mettent plus de temps à apparaître (jusque 6 à 8 semaines après le début du traitement). L'état du pelage semble au contraire empirer au fur et à mesure que les anciens poils tombent. L'apparition d'un pelage renouvelé peut prendre plusieurs mois. Une perte de poids est observée en général dans les deux mois. Le niveau d'exercice physique de votre chien doit être augmenté progressivement, pour éviter la fatigue et les blessures.

Le pronostic est excellent une fois que les chiens hypothyroïdiens sont stabilisés grâce à l'utilisation d'hormones thyroïdiennes de substitution. L'espérance de vie est alors la même que pour des animaux sains.

lignées n°4 décembre 2010

http://www.hypothyroidie-canine.fr/hypothyroidie.asp